Fourmies, Éclats d’aubépines… Fusillade du 1er Mai 1891

Sur les pas de Paul Lafargue, de Fourmies à Lille…

Si aujourd’hui, pour la première fois, j’ai fait flotter publiquement le drapeau rouge, c’est pour l’opposer aux trois couleurs de l’Assassinat. Il sera le drapeau de l’Union Ouvrière et des Révolutions Sociales !

Fourmies, 1er Mai 1891 : toute la ville s’apprête à faire de ce Premier Mai une grande journée de luttes et de revendications.

Tout est prêt. Toute la journée, la tension ne fait que monter. Soudainement sur la Grand-Place, les gendarmes, les militaires, les manifestants… Quelques secondes plus tard, c’est l’horreur…

L’armée a tiré sur les manifestants sans armes : 9 morts dont des enfants. Ils manifestaient pour la journée de 8 heures, pour un coin de ciel bleu. Maria et Kléber furent les héros de cette tragédie. Mais pourquoi les soldats ont-ils tiré sur la foule ?

Pierre Outteryck
ISBN : 978 – 2 – 914670 – 57 – 5
PRIX : 15.00 €
Publicités