Je suis Martha Desrumaux, les nazis ne m’ont pas eue

« Je suis Martha Desrumaux, les nazis ne m’ont pas eue »…Premiers mots de Martha sur le quai de la gare de Lyon à Paris le 14 avril 1945 face au général de Gaulle et aux dirigeants de la Résistance…

 Martha, toujours debout au milieu de 176 femmes, chancelantes, véritables fantômes revenues de l’enfer de Ravensbrück dans ce premier convoi de déportées…

Ce livre révèle le parcours de Martha contre l’extrême droite et le fascisme de 1933 à 1941 ; le témoignage de sa déportation à Ravensbrück de mars 1942 à avril 1945, et des documents relatifs à son retour en avril 1945.

Témoignages et documents inédits ou méconnus, engagements des femmes dans la Résistance… Comment rester debout face à la barbarie nazie ?

Préface de Lili Leignel, déportée à 11 ans à Ravensbrück

Lire la suite

43 ans après la mort de son père, elle veut être reconnue orpheline de déporté

Une habitante de Auby, près de Douai, demande à l’État une indemnisation d’orpheline de déporté de la Seconde guerre mondiale. Elle estime que son père, bien qu’ayant survécu aux camps, est bien mort en 1973 des suites de sa déportation.

La suite à lire sur le site de La Voix du Nord

Avec le concours de la municipalité de Auby, Laurence Dubois & Pierre Outteryck
sur un livre mémoriel en hommage aux résistants de cette commune.
Pour en savoir plus, cliquez ici !